Rendre la (ré)volution désirable avec Alain Damasio

Refuser de bouger lorsqu’on obligeait tous à le faire, c’était, par inertie, résister. Mettre en mouvement ses perceptions et sa pensée, lorsqu’on nous poussait à la prostration, ou à réagir, réagir, réagir tant et si bien qu’il ne sortait de ces réactions qu’un stress chronique – agir, en ces cas, était aussi résister. La résistance était une question de tempo.

Alain Damasio, La Zone du Dehors (nouvelle version), VIII. Le Clastre, 2007

Face à l’étendue et à l’intensité des combats à mener pour faire entendre, voir et vivre des alternatives aux systèmes en place, la fatigue, le désespoir et l’abattement gagne parfois du terrain. Alors qu’Internet donne désormais accès à une quantité quasi infinie d’informations, de chiffres et d’opinions. Alors que de nombreuses causes à promouvoir semblent engluées dans l’utilisation de moyens de communication et d’action austères et anxiogènes. Certain-e-s explorent des alternatives pouvant sembler a priori moins percutantes qu’un tract ou qu’une affiche militante mais qui posent la question de la puissance, de la vitalité et de la mobilisation des affects dans l’action politique (au sens ou nous l’entendons).

Alain Damasio fait partie de celles et ceux là. Son oeuvre, débutée en 1992 par l’écriture de La Zone du Dehors (roman publié pour la première fois en 1999 puis réédité en 2007), n’est pas un ensemble froid de nouvelles, de romans, d’articles, de scenarii de jeux videos… mais constitue un moyen de connecter les idées au corps, de susciter la mise en mouvement, de rendre sensible ce qu’on nous dit n’être que du ressort de la raison ou de la technique.

Son domaine de prédilection, la science-fiction et l’anticipation politique, sont pour Alain Damasio l’occasion d’enrober ses réflexions, inspirées entre autres par Michel Foucault, Gilles Deleuze et Felix Guattari, de la liberté que permet la fiction, de la musique et des émotions que génère une utilisation poétique des mots et de la langue.

Alain Damasio se plait à brouiller les frontières communément admises entre la littérature et d’autres champs de communication et d’action. On le retrouve ainsi régulièrement (soit personnellement soit par le biais de ses créations) à l’occasion de prises de parole, d’événements en lien avec les thèmes qu’ils se plait à explorer et à rendre attractifs pour le plus grand nombre : le danger des technologies au service d’une société de la surveillance et de la discipline, le transhumanisme, la perte de vitalité et de puissance des individus des sociétés industrielles modernes, le travail, le pouvoir…

Ecoutez-moi les gars : si l’électronique parvient, au nom d’une meilleure santé, au nom de la vitalité ou du bien-être corporel – peu importe quels désirs ils fabriqueront afin que les gens réclament leur petit boitier dans la colonne vertébrale – si elle parvient à réguler nos rythmes vitaux de l’intérieur, les possibilités d’un renversement des pouvoirs seront ramenés à zéro ! Leur stabilité sera assurée pour des siècles !

Alain Damasio, La Zone du Dehors (nouvelle version), VI. Les accès choisis, 2007

Conférence Tedx à propos du transhumanisme

Les enfants n’ont aucun pouvoir, mais ils ont la puissance ! Ils savent qu’ils ne gagneront pas seuls.

Alain Damasio, La Zone du Dehors (nouvelle version), XX. Bob Volte et John Norme, 2007

Lecture d’un passage de Le Dehors De Toute Chose sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes

Mais c’est surtout que nous n’avons jamais été aussi proches de ce que j’estime être le summum du pouvoir : une aliénation optimum sous les apparences d’une liberté totale.

Alain Damasio, La Zone du Dehors (nouvelle version), XIII. EDCBA, 2007

Intervention au festival de la CNT en 2015

A voir sur le Web :

Interview pour Ballast : partie 1partie 2partie 3partie 4

Site du Collectif Zanzibar à retrouver dans notre rubrique Bavarder Ailleurs

Site des Editions La Volte à retrouver dans notre rubrique Maisons d’édition et librairie en ligne

“Demain commence aujourd’hui”

Interview pour Usbek & Rica

Article du Monde Diplomatique à propos de science-fiction

Partager le contenu de cette page