Qu’est-ce qu’un régime de travail réellement humain ? par Alain Supiot

Attendu qu’une paix universelle et durable ne peut être fondée que sur la base de la justice sociale.
Attendu que la non-adoption par une nation quelconque d’un régime de travail réellement humain fait obstacle aux efforts des autres nations désireuses d’améliorer le sort des travailleurs dans leurs propres pays.

Extraits du préambule de la Constitution de l'Organisation Internationale du Travail, 1919

Dans cette conférence, le juriste français Alain Supiot s’interroge sur la formule de “travail réellement humain” que comportait la Constitution de l’Organisation Internationale du Travail rédigée en 1919. Il nous propose une analyse historique de l’évolution de la définition du travail dans la société occidentale au tournant des deux Guerres Mondiales.

En accompagnant son propos de références à Simone Weil, Bruno Trentin, Norbert Wiener ou encore de dessins de Selçuk, Alain Supiot nous éclaire notamment sur la manière dont le cadre juridique et législatif s’adapte en permanence aux directions nouvelles du capitalisme et comment ceci impacte en profondeur notre rapport au travail.

A voir sur le Web :

Article écrit par Alain Supiot pour le Monde Diplomatique: Et si l’on refondait le droit du travail…

Episode n°62 de DataGueule avec Bernard Stiegler

Partager le contenu de cette page